Entre 2 guerres

Prix réduit B-10B IN US SERVICE 1/72 FRROM FR0044

B-10B IN US SERVICE 1/72 FRROM FR0044

FRROMFR0044

Nouveau

B-10B IN US SERVICE 1/72 FRROM FR0044 Le premier vol du prototype a lieu le 16 février 1932, avec livraison à l'Armée pour essais le 20 mars. Il bénéficie d'innovations techniques qui seront reprises par la suite : appareil entièrement métallique à train d'atterrissage rétractable, équipé de tourelles pivotantes, avec soute à bombes interne, il est alors plus rapide que les chasseu...

23,84 €

-8%

25,91 €

Ce produit n'est plus de stock


B-10B IN US SERVICE 1/72 FRROM FR0044

Le premier vol du prototype a lieu le 16 février 1932, avec livraison à l'Armée pour essais le 20 mars. Il bénéficie d'innovations techniques qui seront reprises par la suite : appareil entièrement métallique à train d'atterrissage rétractable, équipé de tourelles pivotantes, avec soute à bombes interne, il est alors plus rapide que les chasseurs en service. Cet appareil véritablement révolutionnaire, bien que construit à relativement peu d'exemplaires, marque son époque. C'est le premier bombardier monoplan entièrement métallique à entrer en service dans l'United States Army Air Corps.

Commandé en janvier 1933, l'appareil est d'abord livré sous désignation YB-10 pour 14 exemplaires de présérie en novembre 1933. La version de production principale, le B-10B, équipée de moteurs plus puissants Wright Cyclone R-1820-19 de 675 hp est livrée à l'USAAC (103 exemplaires). La version équipée de moteurs Pratt - Whitney Hornet est appelée B-12.

Le B-10 est autorisé à l'export en juillet 1936 avec moteurs Wright. Il est vendu en Chine (9 exemplaires, Wright China ou WC), en Argentine (22 WAA, Armée et 12 WAN, Marine), à la Turquie (WT, 20), au Royaume de Siam, mais surtout à l'Aviation des Indes Néerlandaises, la MN-KNIL (13 WH-1, 26 WH-2). Un exemplaire est également exporté en Union Soviétique et un au Japon. Ce dernier pays capture quelques appareils lors de l'attaque des Indes Néerlandaises. Le Royaume de Siam reçoit six avions en 1937 et les utilise contre la France lors de la guerre Franco-Thaï de janvier / février 1941. En 1944, l'Armée thaï reçoit également des Japonais des appareils capturés aux Indes Néerlandaises (type WH-2 mais aussi WH-3).

Aux États-Unis, le B-10B sert dans de nombreux squadrons de bombardement et d'observation. En 1934, dix YB-10 sous le commandement de Henry Arnold (ultérieurement chef d’État-major de l'USAF) vole de la capitale Washington à Fairbanks en Alaska, et retour (13 340 km), les appareils en question étant peints aux anciennes couleurs pour les avions de combat, ailes jaunes et fuselage vert (et non bleu, qui est utilisé à partir de mai 1934). Les B-10 sont peints aux nouvelles normes de septembre 1938, en aluminium, lors de grandes visites, mais certains restent aux anciennes couleurs bleu et jaune. Des essais de skis et de flotteurs sont également faits sur c bombardiers. L'évolution rapide de la technique conduit à transférer le B-10 assez vite à la National Guard ou à l'entraînement, il permet aux pilotes de se familiariser avec un appareil moderne.

Ces avions sont en service (entre autres) au 10 th OS à Panama, au 1 st OS à Mitchel Field, au 11 th BS, au 20 th BS, au NASM, à l'ANG de différents états. Trois appareils sont transférés à la Philippines Army Air Force. Lors de l'attaque japonaise, en décembre 1941, il reste quelques bombardiers B-10 à l'inventaire (dont deux B-12 remorqueurs de cibles à Hawaï). Un au moins est détruit aux Philippines.

Spécifications (B-10B) : bombardier bimoteur monoplan à train rentrant, de construction métallique, 3 membres d'équipage. Moteurs : deux Wright Cyclone R-1820-19 de 675 hp. Envergure 21,49 m, longueur 13,63 m, surface alaire 63 m2. Altitude maximale de travail, 5 182 m. Armement offensif : 1 029 kg de bombes, armement défensif 3 mitrailleuses.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

20 autres produits dans la même catégorie :

Products Compare.

  • There are no products selected for comparison.

Compare